Blabla

« C’est comme un cancer dont on ne meurt pas »

24h… ou peut être un peu moins, je ne sais pas encore… j’attends l’appel qui me dira à quelle heure et où je dois me présenter à l’hôpital demain…
Je vais subir une cœlioscopie… Un nom assez barbare… Du gaz, 3 trous dans le bide et zou… fouillez la dedans braves gens…

Mais pourquoi?

Parce que le 13 février dernier le monde s’est dérobé sous mes pieds…
Parce que ça fait des mois, années même en fait… que je souffre… en silence ou presque…
Parce que justement je n’arrive plus à souffrir en silence tellement les douleurs sont de plus en plus fortes au fil des mois…
Parce que les gens ne comprennent pas… Non je ne sais plus rester debout des heures… Oui j’ai le ventre gonflé presque en permanence mais non il n’y a pas de bébé dedans…
Parce que oui, moi qui déteste les médicaments aujourd’hui je prends des anti inflammatoires presque comme des bonbons…
Parce que couchée, debout, assise rien ne change… aucune position est moins douloureuse qu’une autre à certains moments…

Parce que « Madame ce que vous avez c’est comme un cancer dont on ne meurt pas, vous avez de l’endométriose »

Le mot a éte dit… Par ce gentil médecin qui a eu aussi des mots rassurants… « Maintenant que vous savez ça ne pourra que aller mieux,on va tout faire pour en tout cas » « L’allaitement c’est génial ça vous calme certaines douleurs avec les endorphines » … Cœur sur lui je le garde celui la ^^

Depuis presque 3 mois j’ai l’impression de passer ma vie avec des médecins ou à la pharmacie… J’ai du passer une IRM qui m’a traumatisée, un rendez vous avec une infirmière pas très bienveillante, un rendez vous avec un anesthésiste génial qui a trouvé les mots pour sécher mes larmes…

Ha oui… les larmes… elles coulent toutes seules celles la… entre les douleurs, la peur, le stress, l’acceptation, les jugements…
Les jugements et les paroles blessantes… J’en ai fais les frais… et le pire a été « Te plains pas tu as déjà 2 beaux enfants »… alors oui… souvent l’endométriose est cause d’infertilité… mais ce n’est pas que ça… loin de la… et c’est blessant de ne réduire cette merde qu’à ça d’ailleurs…

Enfin voila… dans moins de 24h je serais sur le billard et j’avais besoin d’en parler un peu… ma façon de sécher mes larmes et de trouver des bonnes ondes…

Si tu veux en savoir plus sur l’endométriose, Google est ton ami, pardon mais c’est pas hyper évident à expliquer…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « « C’est comme un cancer dont on ne meurt pas » »

  1. Comme je te comprends. Mon endométriose, ne me cause aucun problème d’infertilité. Malgré une fausse couche, j’ai réussi a avoir mon fils en 6 mois. Mais je souffre. Tellement, je souffre.. que je pourrais tuer la première personne qui passe auprès de moi tant ma douleur est viscérale, impénétrable.. indéfinissable. Je te comprends terriblement. On m’a tout essayé concernant la contraception. Ah et bien oui, parce qu’il faut aussi en parler de ces merdes d’hormones qu’on nous dit de prendre pour « enlever » les règles et donc diminuer la douleur.. Stérilet, pilule, implant… tout. Mais rien n’y fait. Mon corps rejette tout ce qu’on peut lui proposer. Les aller et retour aux urgences j’en ai fait. Les pompiers sont venus à la maison. Imaginez la honte que c’est d’appeler les pompiers pour un mal de ventre ! Et mon conjoint est Sapeur Pompier de Paris, donc je sais à quel point ça peut être pénible pour eux de se réveiller à 2h du matin pour un bobo au ventre. Mais non… moi je fais des malaises à répétitions; je vomis mes tripes tant mes douleurs sont fortes… tellement forte, que je préfèrerais accoucher chaque seconde plutôt que de subir ces contractions incessante… alors moi je te comprends. Parce qu’on n’en parle pas assez.. sauf qu’en il s’agit de problème d’infertilité. Moi je souffre… en période de règles, et même parfois sans. C’est atroce. Alors je prends des médicaments tellement puissant, que je ne peux prendre le volants tant la codéine est élevée. Je ne peux même pas faire des courses ou amener mon fils au parc tant mes contractions me bloque sur place. Je suis tétanisée sur place, comme si le moindre geste de ma part allé causer ma mort. Oui mes maux sont forts. Mais mes maux le sont encore plus. J’en peux plus de cette douleur que je subit depuis que je suis réglée. Et ce, depuis que j’ai 12 ans.
    Alors je suis de tout mon coeur avec toi !!! Dans la nouvelle étape de cette maladie. Je t’envoie mes plus belles pensées et mes plus doux câlins. Et je te dis, bon courage ma jolie !!! Accroche toi !!!
    Bisous ❤

    J'aime

    1. Olala 😦 je ne peux que compatir à tout ca… Vraiment… cette maladie est une vraie merde… Tu as déjà tenté l’opération? Mon gynéco m’a montré des photos des dégats de l’intérieur c’était franchement pas joli mais à priori il a réparé bcp de choses… a voir sur le long terme… Par contre jte cache pas que je pensais les suites bcp plus faciles…. Je galère un peu la…. (bon j’ai été opérée jeudi aussi ^^ mais waaah dur…) si tu veux en discuter n’hésite pas à m’envoyer un mp sur la page FB 🙂
      Courage courage et courage ❤ On est pas seule…

      Aimé par 1 personne

      1. Je t’envoie plein de bonnes ondes pour la suite (après opération) ❤ Et bien déjà, je suis face à des murs lorsque je dis que j'aimerai faire des examens etc.. et qu'on me dit qu'on n'en fera des approfondis lorsque je voudrais avoir un deuxième enfant.. je suis donc face à une impasse. J'ai rencontré cette semaine un nouveau gygy, qui connait très bien cette maladie, donc je vais être bien entourée c'est rassurant !
        Des bisous guérisseurs ❤
        Oui, j'arrive sur la page Facebook 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s