Blabla

A l’heure où j’écrivais ces mots…

Le 31 juillet j’écrivais cet article, cet article qui parlait de mon arrière grand mère, la grand mère de ma maman, l’arrière arrière grand mère de mes enfants… Cette femme chez qui on allait tous les dimanches quand elle vivait encore chez elle, cette femme qui achetait toujours mes biscuits préférés, cette femme chez qui, avec ma maman, on allait manger le vendredi midi dès que c’était possible, cette femme qui a toujours eu un équilibre douteux et qui au fil des mois se fracturait de plus en plus d’os mais qui gardait toujours le sourire… Jusqu’au jour où la chute de trop… l’hôpital, la maison de retraite…. tout s’est enchainé tellement vite… presque du jour au lendemain j’ai perdu tous mes repères avec elle… mais elle était toujours là et c’est bien ce qui comptait…

1

Elle m’a fait le plus beau des cadeaux en étant toujours la quand mes petits sont nés… J’avais besoin qu’elle les connaisse, j’avais besoin de voir mes enfants dans ses bras… J’étais si fière ces 2 jours là ainsi que tous les autres quand ils passaient des moments ensemble ♥

Puis le 31 juillet, j’écrivais ici que j’avais beaucoup de chance de l’avoir encore mais qu’elle s’en allait petit à petit…
En écrivant ces mots, je savais que c’était une question de jours/semaines… je savais… mais… je ne pensais pas que le pire allait arriver seulement quelques heures après la publication de cet article… je ne pensais pas ne pas pouvoir lui dire au revoir comme j’aurais aimé le faire, je ne pensais pas souffrir autant si vite… Je voulais profiter d’elle encore mais la vie en a décidé autrement

D’où mon silence ici… c’est dur pour moi d’écrire après la publication d’un article qui me rappelle combien j’ai eu de la chance qu’elle ai fait partie de ma vie… de celle de mes enfants… c’est dur de savoir qu’elle n’est plus là et ce jour là d’avoir été heureuse de l’avoir encore alors qu’elle souffrait et qu’on ne le savait pas encore…

C’est dur et c’est non sans larmes que je termine cet article… comme pour clore un chapitre… son chapitre… qui aura duré 94 ans…

♥ Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais toujours ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion au sujet de « A l’heure où j’écrivais ces mots… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s